2022 06 14 COMMUNIQUE LP

LE BULLETIN EXCEPTIONNEL AN II (en pdf) SUR AFFAIRE RIBES DISPONIBLE SUR DEMANDE à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

ACCROCHE

L’INIRR se révèle comme une structure créée pour venir au chevet d’une Église discréditée, pour « étouffer la parole »

RESUME

La Libre Pensée du Rhône (LP69) salue la naissance de l’association des « Abusés sexuels de l’Église – Tous ensemble ! » présentée le 11 juin 2022 à St-Martin-en-Haut (69) avec pour but d’obtenir réparation des préjudices pour toutes les victimes de prêtres.

Le barème des dédommagements consentis par l’Église catholique aux victimes des prêtres pédo-criminels a été rendu public mercredi 1er juin.

Les montants ont été fixés par l’INIRR, et par la CRR (Commission reconnaissance et réparation) Pour chaque critère du barème est mise en place une échelle de points allant de 1/10 - pour une exhibition sexuelle - à 10/10, dans le cas de viols répétés. Le montant maximal est fixé à 60 000 euros (somme qui correspond à des viols répétés pendant plus de 5 ans).

Les démarches sont décrites comme « très pénibles » pour les demandeurs. « Envoyer ma demande à l'INIRR, c'est compliqué. Je ne sais pas comment évaluer ce que j'ai vécu. J'ai l'impression de mendier ma réparation ! » explique Annick Moulin.

L’INIRR se révèle comme une structure créée pour venir au chevet d’une Église discréditée, pour « étouffer la parole »

Elle soutient pleinement la demande de l’association des victimes, de faire appel à des experts indépendants, par souci de justice et pour ne pas dépendre de la charité octroyée par l’Eglise.

L’Église doit payer, l’Église peut payer !

La LP69 appelle les citoyennes et citoyens attachés à la défense des victimes et à la punition des crimes de l'Eglise, à nous rejoindre.

COMMUNIQUE COMPLET

La Libre Pensée du Rhône salue la naissance de l’association des « Abusés sexuels de l’Église – Tous ensemble ! » présentée publiquement pour la 1ère fois le 11 juin 2022 à St-Martin-en-Haut (69) avec pour but d’obtenir réparation des préjudices pour toutes les victimes de prêtres.

Elle rejoint ses conclusions sur les annonces de l’Instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation mise en place à la suite du rapport de la Ciase.

Le barème des dédommagements consentis par l’Église catholique aux victimes des prêtres pédo-criminels a été rendu public mercredi 1er juin. Les montants ont été fixés par l’INIRR, et par la CRR (Commission reconnaissance et réparation) pour les victimes au sein des congrégations.

Le barème dit prendre en compte la nature des faits subis, les conséquences notamment psychologiques sur la victime, et la façon dont l'Église a réagi ou non. Pour chaque critère est mise en place une échelle de points allant de 1/10 - pour une exhibition sexuelle, par exemple - à 10/10, dans le cas de viols répétés. Le montant maximal est fixé à 60 000 euros (somme qui correspond à des viols répétés pendant plus de 5 ans).

Comment estimer le coût de dommages souvent irréversibles, de traumatismes indélébiles et de vies brisées ?

Comme le fait remarquer la psychiatre-clinicienne Liliane Daligand, la mise en place d’un barème contrevient au principe d’individualisation dans la prise en compte des victimes. Celles-ci, qui n’auront eu jamais droit à une réparation pénale dans le cadre d’un procès, devront s’en remettre au bon vouloir de stagiaires recrutés parmi les réseaux catholiques comme « référents d’écoute » sans aucune compétence ni sur le plan thérapeutique, ni sur le plan juridique.

D’autre part, comme l’ont dénoncé dans les media d’autres représentants de victimes, l’indemnisation n’a aucun caractère automatique. Les démarches sont décrites comme « très pénibles » pour les demandeurs. « Envoyer ma demande à l'INIRR, c'est compliqué. Je ne sais pas comment évaluer ce que j'ai vécu. J'ai l'impression de mendier ma réparation ! » explique Annick Moulin. Dans le Rhône, une victime du P. Ribes a tenté à trois reprises, en vain, de contacter l’INIRR. La communication n’est pas la même selon les diocèses de Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, tous trois concernés par les agissements du prêtre.

L’INIRR se révèle ainsi pour ce qu’elle est : une structure créée pour venir au chevet d’une Église discréditée, non pour reconnaître sa responsabilité, mais pour « étouffer la parole. »

La Libre Pensée du Rhône considère que ce sont les professionnels du dédommagement (médecins et juristes) comme il en existe pour les affaires d’inceste ou de faits de terrorisme, qui peuvent porter au plus juste un regard sur les préjudices subis.

Elle soutient pleinement la demande de l’association de « Abusés sexuels de l’Église » de faire appel à des experts indépendants, par souci de justice et pour ne pas dépendre de la charité octroyée par l’institution responsable. Il devrait s’agir du droit de tout citoyen victime de tels préjudices, et ce n’est pas – ou pas seulement - une question d’argent.

L’Église doit payer, l’Église peut payer !

Adhésion ET SOUTIEN (5 euros minimum) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour obtenir leur RIB ou libellé du chèque et l’adresse d’envoi

Consulter aussi la page facebook

« Association des abusés sexuels de l’Eglise, TOUS ensemble »

Rappel conférence de presse du 6 mai : Recension presse (partielle)

https://nouveau.clubpresse.com/articles/96580-6-mai-abus-sexuels-dans-l-eglise-conference-de-presse

http://lecumedunjour.fr/affaire-pere-louis-ribes-1-les.../

http://lecumedunjour.fr/affaire-pere-louis-ribes-2-les.../

https://www.radioscoop.com/infos/affaire-ribes-les-victimes-du-pretre-pedophile-unissent-leurs-voix_244779

https://www.20minutes.fr/societe/3284867-20220506-pedocriminalite-eglise-attend-avoir-suicides-obtenir-reparation-indignent-victimes-pere-ribes

https://www.bfmtv.com/lyon/replay-emissions/bonsoir-lyon/ribes-les-victimes-veulent-etre-indemnisees_VN-202205060541.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/pedophilie-dans-l-eglise-on-n-est-pas-entendu-les-victimes-du-pere-ribes-attendent-toujours-reparations-2537688.html

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/affaire-ribes-l-eglise-est-riche-elle-peut-payer-le-collectif-de-victimes

https://www.lyonmag.com/article/122838/affaire-ribes-le-collectif-de-victimes-demande-justice-aupres-de-l-eglise-a-lyon#comment

https://tribunedelyon.fr/2022/05/06/pedophilie-les-victimes-du-pere-ribes-denoncent-les-crimes-systemiques-de-leglise/?fbclid=IwAR0EnXx-A5j4n_-k_XGvaBVz5YFvmM3GYnacWHRUuji4QXYif21eCismxQE

https://www.activradio.com/affaire-pere-ribes-48-temoignages-de-victimes-recueillis/

https://www.lyondemain.fr/actualite-de-ce-lundi-9-mai-lyon-ukraine-taha-bouhafs-lfi-nupes-union-populaire-abbe-ribes-pedophilie-eglise-diocese-franprix-commerce-marches-forains-camille-augey-reglement-ol-lou-gambardella/

https://rcf.fr/actualite/3-questions-a-rcf-lyon?episode=251623

https://www.mediacites.fr/breve/lyon/2022/05/10/nous-sommes-encore-les-grands-oublies-les-victimes-de-labbe-ribes-denoncent-les-manquements-de-leglise/?utm_source=Newsletter+Lyon&utm_campaign=31a65e53b9-EMAIL_CAMPAIGN_2022_05_10_08_07&utm_medium=email&utm_term=0_2bdcced39c-31a65e53b9-77195048&mc_cid=31a65e53b9&mc_eid=8b874b1c14

L’arrière cour : http://r.emails2.larrierecour.fr/mk/mr/Rc6l1uRERYCV8PhiGfKdu8OGhdNbQk-_3AY-wL9YBrzEpbXlVgum5jC3d179yxioR_kRpQH-UduuSneCpg6T4Tuv2dIhGU77NA1jt4XMAXayUop9NKPz5hIgFLdkxVDEtRkwlSJX6Ww

2022 05 09 COMMUNIQUE AFFAIRE RIBES

9 MAI 2022 : La FEDERATION DU RHONE DE LA LIBRE PENSEE (LP69) COMMUNIQUE sur l’AFFAIRE RIBES

La LP69 se félicite de l’éclatant succès de la conférence de presse du 6 mai, durant laquelle les victimes ont exprimé dix demandes précises, dont celle du caractère systémique des viols d’enfants par l’Eglise. 

La LP69 soutient les conclusions de la commission SAUVE sur ce caractère systémique qui doit devenir imprescriptible.

Il n'est pas étonnant de retrouver J -D Durand (ancien conseiller culturel de l'Ambassade de France auprès du Saint-Siège, fondateur de l'Institut d'Histoire du Christianisme, vice-président de l'Académie catholique, président de la commission Fourvière de 2003 à 2013), dans le camp de ceux qui remettent en cause les conclusions de la commission SAUVE : défenseur du Saint-Siège un jour, défenseur toujours !

Concernant l'indemnisation, un avocat a donné le chiffre repère d’au moins 200 000 euros par victime dans un tribunal, soit près de 10 millions d'euros pour les 50 victimes déclarées à ce jour.

L'analyse financière des comptes du diocèse de Lyon faite par un adhérent de la LP69, expert-comptable et commissaire aux comptes, donne une estimation de 200 millions pour la richesse du diocèse : l'église peut payer, l'église doit payer.

La LP69 appelle les citoyennes et citoyens attachés à la défense des victimes et à la punition des crimes de l'Eglise, à nous rejoindre : contact Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et www.facebook.com/librepensee69

Pour information : les retours presse et médias

https://nouveau.clubpresse.com/articles/96580-6-mai-abus-sexuels-dans-l-eglise-conference-de-presse

http://lecumedunjour.fr/affaire-pere-louis-ribes-1-les.../

http://lecumedunjour.fr/affaire-pere-louis-ribes-2-les.../

https://www.radioscoop.com/infos/affaire-ribes-les-victimes-du-pretre-pedophile-unissent-leurs-voix_244779

https://www.20minutes.fr/societe/3284867-20220506-pedocriminalite-eglise-attend-avoir-suicides-obtenir-reparation-indignent-victimes-pere-ribes

https://www.bfmtv.com/lyon/replay-emissions/bonsoir-lyon/ribes-les-victimes-veulent-etre-indemnisees_VN-202205060541.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/pedophilie-dans-l-eglise-on-n-est-pas-entendu-les-victimes-du-pere-ribes-attendent-toujours-reparations-2537688.html

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/affaire-ribes-l-eglise-est-riche-elle-peut-payer-le-collectif-de-victimes

https://www.lyonmag.com/article/122838/affaire-ribes-le-collectif-de-victimes-demande-justice-aupres-de-l-eglise-a-lyon#comment

https://tribunedelyon.fr/2022/05/06/pedophilie-les-victimes-du-pere-ribes-denoncent-les-crimes-systemiques-de-leglise/

https://www.activradio.com/affaire-pere-ribes-48-temoignages-de-victimes-recueillis/

https://www.lyondemain.fr/actualite-de-ce-lundi-9-mai-lyon-ukraine-taha-bouhafs-lfi-nupes-union-populaire-abbe-ribes-pedophilie-eglise-diocese-franprix-commerce-marches-forains-camille-augey-reglement-ol-lou-gambardella/

2050 Tetedesite

facebook

ABONNEZ VOUS A NOTRE PAGE FACEBOOK 

Fédération de la Libre Pensée du Rhône

https://www.facebook.com/librepensee69/?ref=aymt_homepage_panel

contact

LA FEDERATION DE LA LIBRE PENSEE DU RHONE

EMAIL : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Président: Pierre Girod

adresse postale : Maison des associations 7 rue du Major Martin 69001 Lyon

Bureau tous les premiers mercredis du mois

 

TINA ATUNEL

LIBERATION DE TINA ATUNEL

La Fédération du Rhône de la Libre Pensée a appris avec un vif plaisir (et avec soulagement !) le retour à Lyon de Tuna Altinel, ce vendredi 11 juin 202. Tuna Altinel est un mathématicien maître de conférence à l’Université Claude Bernard depuis plus de vingt ans. Lors d’un retour à caractère touristique et familial en Turquie, il s’était vu retirer son passeport par les autorités de son pays. Son retour intervient avec plus de deux ans tribulations judiciaires, dont 81 jours d’emprisonnement, diverses requêtes restées sans suite, et le refus de lui restituer son passeport même après son acquittement.

On lui reprochait d’avoir signé une pétition d’Universitaires pour la Paix et avoir participé comme interprète, le 21 février 2019, à une réunion publique à Villeurbanne dénonçant les crimes commis par l’armée turque dans la ville kurde de Cizre. Une claire atteinte aux droits de l’Homme et à la liberté de conscience, au compte d’une politique de guerre contre une des composantes de la nation turque.

En janvier 2020, Tuna était acquitté,  jugement confirmé le 3 septembre suivant. Mais son passeport demeurait en « état de rétention. » Ce passeport, restitué enfin le 27 mai dernier, est valide mais toujours sous la menace d’une procédure d’appel.

« Quoi qu'il en soit, explique Tuna Altinel, les étapes franchies jusqu'à maintenant constituent une vraie victoire. On la doit à la grande solidarité que vous avez montrée pour soutenir les valeurs démocratiques. Merci infiniment. »
Et merci à son comité de soutien, qui a mené une action remarquable depuis le début de l’affaire !

Lors de sa dernière déclaration publique, Tuna Altinel tenait à rappeler « que cette victoire ne sonne pas la fin de ce combat. La décision du tribunal administratif qui m'a permis de récupérer mon passeport est en appel. Une décision tardive ou négative de la cour d'appel risque de m'imposer une vie d'exilé en France. Gardons notre vigilance, restons actifs.
Dans le monde où nous vivons, où les valeurs démocratiques sont sans cesse menacées, agressées partout, il y a encore une multitude de combats qui nous attendent.
Solidairement,  Tuna Altınel
 »

INTERVIEW DE EMILIE RENOUX

INTERVIEW DE EMILIE RENOUX adhérente de la LIBRE PENSEE RHONE

 emilie

Emilie Renoux, tu es une jeune adhérente à la Libre Pensée du Rhône, peux tu présenter aux lecteurs, ton activité professionnelle et tes engagements sociétaux.

J’ai 42 ans et suis native de Niort. Je suis arrivée à Lyon par hasard il y a 20 ans pour faire des études en communication et je n’en suis jamais repartie. J’ai cofondé il y a 10 ans une agence de communication implantée dans le bas des pentes de la croix rousse. Un vrai laboratoire créatif spécialiste des marques où se croisent pleins de profils très différents. Des consultants, des designers, des marketers, des publicitaires, des gens du digital etc. Cette année, nous avons monté avec cette agence une antenne à Montréal.

Parallèlement j’ai repris des études de psychologie il y a 3 ans car je souhaite consacrer ma deuxième partie de vie professionnelle aux enfants en difficulté.

 Je suis mariée et j’ai deux enfants de 9 et 13 ans. J’ai milité pendant 8 ans au Parti Socialiste du Rhône. J’ai été secrétaire de section de Décines et Secrétaire Fédérale aux droits des femmes et à la laïcité. J’ai quitté le parti en 2015 mais je suis restée sympathisante.

Qu'est ce qui t'a amené à adhérer à la fédération du Rhône de la Libre Pensée et que trouves tu dans les analyses, points de vue, communiqués et actions diverses, qui t'aident pour tes activités ? 

La laïcité est pour moi une notion essentielle car elle me sert souvent de boussole lorsque je suis confrontée à des problèmes sociétaux. Je ne supporte pas qu’on la qualifie ou qu’on lui ajoute un suffixe car elle se suffit à elle-même. La laïcité n’a pas de contour, elle ne peut être ni molle ni excessive elle est tout simplement la condition sine qua none au bien vivre ensemble.  J’ai décidé d’adhérer à la libre pensé en 2019 pendant les élections européennes et j’ai apprécié que vous fassiez intervenir des candidats sur ce sujet. L’autre raison est que je ne supporte plus cette spécificité Lyonnaise qui fait que des élus de la république trouvent normal de se rendre à Fourvière pour faire bénir la ville ou encore de créer une crèche de Noël au siège de la région ou pour finir de se rendre à Rome en qualité d’élu pour voir le pape…

Nous préparons le congrès annuel (qui sera dématérialisé cette année) et  le projet de résolution sur le fonctionnement de la LP dit notamment : "  Il y aussi la question du rajeunissement, de la féminisation et de la diversification des instances de la FNLP. Tout le monde est d’accord pour ce constat volontariste, mais il n’est pas aussi facile que cela de le faire. Il y a sans nul doute possible des pépites qui sont dans les gisements des Fédérations (jeunes, femmes, militants), il faut avoir la volonté d’aller les chercher : « Visite, examine, inspecte, l’intérieur de la terre et en déplaçant, en redressant, en mettant en ordre, tu trouveras la pierre cachée » dit une formule ésotérique". Tu as reconnu VITRIOL....De ton point de vue, que souhaites tu voir comme évolution dans notre Fédération ?

 J’ai trop peu de recul pour pouvoir dire ce que je souhaite voir évoluer ou non mais je trouve normal que la fédération tende à être représentative de la société. Toutefois je ne suis pas de celle qui croit en un différentialisme. Avoir des femmes dans les instances est normal puisque la société est faite d’hommes et de femmes. Mais certainement pas dans l’idée d’apporter « une approche féminine ». La femme est un homme comme les autres. Mon féminisme est Universaliste.

Pour finir, un mot personnel ?

J’ai vraiment envie d’agir contre toutes les dérives et les atteintes à la laïcité et je ferai en sorte d’être parmi vous lors des prochains rendez-vous.

2020 06 19 interview françois devaux

LP69 : François Devaux, nos lecteurs connaissent l'action de LA PAROLE LIBEREE, que tu présides, à propos de l'affaire Preynat de Lyon. Peux-tu nous faire un point de la situation depuis le 30 janvier (procès Preynat) ?

Suite à sa condamnation en 1ere instance, Preynat a interjeté l'appel conformément à la loi. La seule chose qui m'interroge dans cette démarche, c'est qu'elle vient nettement pondérer sa repentance affichée lors du procès. Il n'est pas cohérent de demander pardon aux victimes pour tout le mal commis et par la même chercher un trou de souris pour échapper à la peine.

Mais la loi est ainsi faite et l'homme a démontré son profond déséquilibre. C'est juste rendre la tâche plus lourde et difficile aux victimes. 

LP69 : Tu es intervenu fermement sur la question de l'indemnisation des victimes, peux-tu nous rappeler votre position et ce que tu penses des propositions faites par l'église catholique de France ?

Depuis le début de ce procès canonique apparu avec 30, 40 à 50 mois de retard et uniquement due à la pression médiatique du scandale, celles-ci demandent 2 choses :

*une indemnisation financière du préjudice (car beaucoup sont prescrits devant la justice étatique, or le Vatican a fait lever la prescription devant la justice canonique, et que soit soulevé la question de la responsabilité du diocèse ou de l'archevêque). Il a fallu beaucoup d'énergie pour obtenir une réponse sur le premier point.

*Sur le 2eme point, nous avons tout fait... recours devant la CDF, saisie du tribunal apostolique conformément aux textes de droit canonique, écrit au pape, demander réponse aux juges...Personne ne répond... l'ignorance est totale. 

Après sur l'appel aux dons, les catholiques répondront eux-mêmes. Pour info la CIASE dont le fonctionnement est de 3 000 000 d’euros, est financée par la corref et la cef... et on est assez loin du culte. Ce qui démontre que quand on veut, on peut.

Mais les incohérences de la justice française ne sont pas en reste. Il faut savoir que dans le procès Barbarin relatif à la non-dénonciation et condamné en 1ere instance sur les mêmes principes que la condamnation de André Fort*, et relaxé en appel, nous avons fait un pourvoi en cassation comme la loi nous l'autorise. 

Nous sommes donc face à une insécurité juridique avec une lecture de la loi diamétralement opposée par différentes Cour de Justice, tant dans la définition de la matérialité que dans l'intentionnalité, ainsi que la lecture de la prescription. 

Le Parquet a décidé de ne pas se pourvoir, ce qui a la grave conséquence que la responsabilité pénale ne sera plus soulevée mais uniquement les dispositions civiles (responsable mais pas coupable).

Dans l'intérêt même de la loi ceci est une aberration compte-tenu des approximations faites de la lecture du code pénal. 

François Molins, procureur général de la cour de cassation, est le dernier à pouvoir impliquer le ministère public dans ce débat juridique essentiel pour la nation, que soit confirmé ou infirmé la décision. 

 LP69 : Une troupe de théâtre lyonnaise répète la pièce GRACE A DIEU issue du film et va la jouer en janvier. Que penses-tu de cette démarche et comment la ressens-tu ? Penses-tu que cela peut encore aider votre action ?

Je pense que l'art est une formidable expression de sensibilité pour remettre les sujets de société au cœur de nos préoccupations et nous amener à une certaine cohérence. 

Bien évidemment cela va aider encore notre action mais surtout aider à la compréhension de ceux qui reçoivent cette émotion. Il y a du Molière dans l'ambition de cette pièce, au-delà même de toute tartufferie.

2019 09 24 Francois Devaux laparoleliberee

François Devaux, Président de LA PAROLE LIBEREE

*Extrait du journal LA CROIX :  Mgr André Fort, évêque émérite d’Orléans, a été mis en examen jeudi 8 juin pour non-dénonciation d’actes pédophiles, qui auraient été commis par un prêtre de son diocèse en 1993.Un soulagement pour les victimes présumées de ce prêtre, mis en examen en 2012 et dont les agissements n’avaient pas été signalés par trois évêques successifs avant de l’être par Mgr Jacques Blaquart, l’évêque actuel.