COMMUNIQUÉ COMMUN

                                      

Les représentants des associations : Fédération des OEuvres Laïques, Cercle Edouard Herriot, fédérations du Rhône de la Ligue des Droits de l’Homme et de Libre Pensée ont échangé par audioconférence sur la situation de la laïcité et la défense de la loi de 1905.

 

Elles se retrouvent sur une position commune claire :

 

DEFENSE DE LA LOI DE 1905 !

MAIS LA LOI DUMENT APPLIQUEE, TOUTE LA LOI, RIEN QUE LA LOI !

 

La loi de 1905 est une loi de liberté qui, si elle est correctement appliquée, se suffit à elle-même.

Cela signifie aujourd’hui :

* Que dans la situation sanitaire difficile où se trouve le pays, la liberté de conscience de chaque patient doit être garantie, en particulier dans les établissements hospitaliers et dans les EHPAD, sans pression d’une « autorité spirituelle » auto-désignée, ou pseudo-officielle, quelle qu’elle soit,

* Que pour toute consultation, c’est la démocratie républicaine qui doit prévaloir, sans privilège accordé aux représentants des cultes au nom d’une prétendue « transcendance »

* Que le budget de la nation doit être consacré strictement à l’intérêt commun, dans le respect de l’intérêt général et conformément au principe de séparation des Eglises et de l’Etat.

 

LES PARTICIPANTS A L’AUDIOCONFERENCE S’ACCORDENT POUR APPELER A LA PLUS GRANDE VIGILANCE POUR DEFENDRE LES PRINCIPES DE LA LOI DE 1905, EN APPELLENT A L’UNITE DE TOUS LES LAÏQUES ET CONSIDERENT QU’UNE INITIATIVE NATIONALE DOIT ETRE ENVISAGEE DES QUE LA SITUATION DU PAYS LE PERMETTRA.

Lyon, le jeudi 2 avril 2020